A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

U

V

W

X

Y

Z

 

 

Gourlez Alexandre


Né le:
Mort le: 23 novembre 1919
Profession avant la mobilisation:
Passé à l'aviation le:
Brevet militaire le: 14 août 1911
Parcours:
Affectations:
Pilote


Commandant de l’escadrille N 23 de mars 1915 au 25 juillet  1915. 


Gouguenheim Pierre MS 23

Engagé volontaire pour trois ans, le 25 octobre 1905 à la mairie de Béthune pour l’école spéciale militaire.  
Promu sous-lieutenant au 21ème bataillon de chasseurs à pied par décret du 25 septembre 1907 pour prendre rang du 1er octobre 1917.  
Rayé des contrôles de l’école le dit jour.  
Passé au 144ème régiment d’infanterie, le 26 avril 1911.  
Mis hors cadre au titre de l’aviation militaire, le 4 octobre 1911 et  
placé à la suite du 1er régiment / 25ème bataillon de sapeurs aérostiers par demande personnelle du 16 septembre 1911.
Promu lieutenant, le 1er août 1909.  
Passé au 144ème régiment d’infanterie (maintenu dans l’aviation) par demande personnelle du 10 avril 1911.
Rayé des contrôles du corps, le 26 avril 1911.
 
Brevet de pilote militaire n° 30 du 14 août 1911.
 
Mis hors cadre au titre de l’aviation militaire et placé à la suite du  
1er régiment / 25ème bataillon de sapeurs aérostiers par demande personnelle du 16 septembre 1911.
Rayé des contrôles le 4 octobre 1911. 

  Gourlez Alexandre
Vesoul, Manoeuvres 1911
 
Parti en escadrille BL 10, le 2 août 1914.
 
Passé au 21ème bataillon de chasseurs à pied, le 4 septembre 1914.
 
Classé au centre d’aviation de Villacoublay (Ecole MS), le 17 octobre 1914,

Promu capitaine par décret du 25 mars 1915. 
 
- Commandant de l’escadrille N 23 de mars 1915 au 25.07.1915. 
 
  Gourlez Alexandre
 
Treux Escadrille MS 23. 
Le Lt Gourlez contemple son aile déchirée par un obus à 2800 mètres pendant une reconnaissance. Le 4 février 1915. Derière lui le Lt Duchafaux dit Bébé Rose fait prisonnier avec Pinsard le 8 février 1915

- Commandant de l’Escadrille N 95 du CRP, le 25 juillet 1915 au 2ème trimestre 1917.
 
- Commandant de l’escadrille SPA 463 (CRP du Bourget), du 2ème trimestre 1917 à février 1918.

Evacué pour maladie, le 15 décembre 1918
Affecté au CIACB de Perthes – Ordre du GQG n° 28106 du 17 janvier 1919
Entré à l’hôpital militaire du Val de Grâce, le 20 octobre 1919.
Evacué, le 3 octobre 1919 sur la maison nationale de santé de Saint Maurice.
 
Décédé à la dite maison, le 23 novembre 1919 des suites de paralysie générale progressive.