A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

U

V

W

X

Y

Z

 

 

Mengelle-Touya


Né le:
Mort le:
Profession avant la mobilisation:
Passé à l'aviation le:
Brevet militaire le:
Parcours:
Affectations: MF 1
Pilote

  Mengelle-Touya MF 1

Mengelle-TouyaLe sergent Mengelle-Touya fut versé dans l’aviation le 5 mars 1915, il fut breveté militaire le 19 juillet et partit au front en Artois le 12 août. Dans ses missions de réglages pendant 3 mois, il soutient de nombreux combats. Aux attaques du 25 septembre, il reçoit en 10 jours, 60 éclats dans son appareil et est cité à l’ordre de l’armée : « Pilote plein d’audace, a fait preuve des plus brillantes qualités au cours des dernières offensives en exécutant plusieurs reconnaissances par jour, malgré les circonstances atmosphériques les plus défavorables qui l’obligèrent à survoler les lignes ennemies à très faible altitude. Le 28 novembre, en repérant une batterie allemande, il a la cuisse droite labourée par un éclat ». Nouvelle citation : « Pilote d’une audace et d’un dévouement à toute épreuve. A toujours montré la plus grande énergie soit au cours de ses nombreuses reconnaissances, où il ne s’est jamais laissé détourner de sa mission par la canonnade ennemie. A été blessé à la cuisse le 28 novembre 1915. » Il reprend sa place devant Verdun, quoique incomplètement guéri. Il livre de nombreux combats. Le 10 mai 1916, il abat un Fokker au N. de Bezonvaux. Le 18, il réussit 5 réglages dans la même journée. En voyant tomber les obus français sur les batteries ennemies, il chante la Marseillaise. Le 4 juin, à Toul, les Boches viennent bombarder la ville. Il leur livre 4 combats à 3000 mètres, et oblige un Albatros à atterrir. Quelques jours après, le 18 juin, la mort vient le prendre tandis qu’il s’entraîne sur un Nieuport dont le moteur s’arrête à 25 mètres du sol. Il se fracture le crâne et se brise la jambe gauche. La troisième citation lui rend hommage : « Pilote modèle de vaillance et d’énergie. Encore souffrant d’une grave blessure, avait tenu à rejoindre son escadrille sur le front de Verdun où il se dépensa sans compter, réalisant 85 heures de vol sur l’ennemi en 40 jours ». (Extrait de "La Guerre Aérienne" ) BB Mengelle-Touya: Médaille militaire, 3 citations, 2 avions abattus, tué dans un accident.